Un nez en héritage!

Vous le savez la rhinoplastie correctrice est une opération toute récente, elle n’a pas un siècle ; le premier livre de Joseph consacré à cette chirurgie esthétique ne parait qu’en 1928. En quoi consiste cette chirurgie du nez ?chirurgie-nez-tunisie

C’est une opération destinée à modifier la forme de la pyramide nasale en vue de conférer au visage un aspect plus harmonieux ,tout en préservant la fonction respiratoire de son nez.

Mais, qu’est-ce qu’un visage harmonieux ? Il est difficile d’y répondre, car les conceptions de l’harmonie d’un visage ont beaucoup varié avec le temps.

Un nez qui passe inaperçu au xviie siècle peut donc paraître excessivement grand de nos jours.

Mais avant les temps modernes a-t-on aussi cherché à modifier la forme de notre appendice nasal?

Pour  les peuples primitifs, le nez  comme d’autres parties du corps ,est souvent le siège d’incrustations de corps étrangers divers.

Hérodote rapporte que les Perses avaient coutume de modifier sa forme par des pansements adaptés. Il est le seul à le dire.

La célèbre phrase de Pascal dans ses Pensées est significative. Pour exprimer l’idée « petites causes, grands effets », il écrit : « Le nez de Cléopâtre eût été plus court, la face du monde en eût été changée ». Il entend par là : « Si Cléopâtre avait eu un nez plus court, elle eût été moins belle ». Or aujourd’hui lorsque cette citation est décrite, c’est l’adjectif « long » qui est utilisé. L’adjectif court était donc dévalorisant au xviie siècle, alors que c’est long qui devient péjoratif au xxe.

Mais le visage est aussi un révélateur sur nos origines généalogiques. Selon  l’étude de deux anthropologues américains, James Carey et A.T Steegman, le nez en particulier est représentatif de la région où vivaient nos ancêtres.

La taille du nez serait directement liée aux conditions climatiques dans lesquelles nous vivons.Il peut être aussi une marque de fabrique génétique à travers les générations successives d’un arbre généalogique.

 C’est le nez de mes ancêtres!

Ici, il s’agit du « caractère familial et éthnique » de la forme du nez. Il est certain que l’hérédité joue un rôle important dans le développement de la forme du nez et des reliefs du visage. Très souvent le patient se sent parfois l’héritier et apparaît ainsi un dilemme entre le désir de modifier un nez qui nous dérange et ce sentiment d’appartenance familial : on n’ose pas modifier le nez de la famille car on ne voudrait pas faire ressentir ce changement comme un rejet de ce qui nous avons reçus de nos aïeux .

Fanny Brice, une  célèbre actrice américaine d’origine juive ,cinq ans après la fin de la guerre 14-18, se fait une rhinoplastie. Cet événement a enflammé les États-Unis et ses admirateurs restèrent perplexes et se sont demandé pourquoi elle a fait corriger ce trait distinctif de ses origines.

La beauté signifiait l’absence de signes raciaux ou ethniques visibles qui pouvaient être néfastes, sinon fatals à une carrière de comédienne ;

Mais lorsque Barbara Streisand, quarante ans plus tard, apparaît avec son nez d’origine,dans Funny Girl,  cette fois les Américains à l’inverse que se sont posés les Américains : « Pourquoi a-t-elle conservé cet appendice nasal qui montre bien son origine juive ? » Comment expliquer ce changement radical de mentalité ?barbara-appendice-nasal

Rappelons la  célèbre histoire du nez de Fanny Brice. Durant toute sa vie, elle déclara publiquement sa fierté d’être Juive et nia avoir eu recours à une rhinoplastie pour faire oublier son caractère ethnique. pif-fanny-brice-apres-chirurgie-esthetique

Elle reconnut toutefois que grâce à son nouveau « pif », elle pouvait jouer divers rôles et dans une plus grande variété de pièces.

D’une manière générale, un grand nez « passait » autrefois beaucoup mieux qu’aujourd’hui.C’est évident quand on regarde comment ont été réalisées les « reconstructions » nasales sur les statues de nos musées.